La Région Hauts-de-France engagée auprès de la filière halieutique

la Région Hauts-de-France engagée auprès de la filière halieutique

la Région Hauts-de-France engagée auprès de la filière halieutique

Grâce à un littoral exceptionnel et de nombreux atouts, la filière halieutique est une composante majeure du rayonnement économique des Hauts-de-France. La Région l’a bien compris et s’engage aux côtés des acteurs de la pêche, l’aquaculture et la transformation afin de les soutenir dans la préservation et le développement de leurs activités.

Pour répondre au mieux à leurs attentes et prendre en compte leurs avis, la Région a décidé d’associer les acteurs dans la construction de la stratégie halieutique régionale en les conviant aux Etats régionaux organisés ce 24 juin à Boulogne-sur-Mer.

Des atouts clés pour l’halieutique

Un littoral de plus de 190 kilomètres, des sites portuaires dynamiques et complémentaires, des milieux naturels uniques et plus de 650 kilomètres de cours d’eau, sont autant d’atouts qui rendent la filière halieutique régionale, remarquable et reconnue.
Elle représente plus de 6 500 emplois directs. Le secteur de la pêche y est particulièrement dynamique avec plus de 30 000 tonnes de pêches fraiches enregistrées chaque année, pour un chiffre d’affaires dépassant les 80 millions d’euros. 328 000 tonnes par an de produits de la mer sont par ailleurs transformées dans les Hauts-de- France. Boulogne-sur-Mer, déjà 1er port de pêche français, s’appuie sur le dynamisme de la zone de Capécure, plateforme de transformation et de commercialisation unique en France et leader en Europe, où sont implantées plus de 140 entreprises. La pêche à pied, la conchyliculture, la pisciculture, l’écloserie et bientôt l’ostréiculture ne sont pas non plus en reste et font partie intégrante de l’identité régionale.

La Région au plus proche des acteurs de la filière

La Région Hauts-de-France s’engage pour ces secteurs et déploie régulièrement des mesures d’aides concrètes pour ses acteurs. Elle a notamment voté en juillet 2021 pour les pêcheurs impactés par le Brexit, un fonds d’urgence de 500 000€ qui a permis d’accompagner 37 entreprises de pêche. Plus de 900 000 euros d’aides d’urgence ont également été octroyées aux fileyeurs, pêcheurs à pied et conchyliculteurs sans oublier les crédits régionaux mobilisés pour les partenaires que sont le CRC, le CRPMEM et le GEMEL

D’autres leviers significatifs viennent accompagner la filière telle que la mobilisation de l’enveloppe FEAMPA (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes, la Pêche et l’Aquaculture) et les crédits régionaux associés au service notamment de la modernisation et de la diversification de ces secteurs en Hauts-de-France. Ces financements vont s’élever à plus de 27 millions pour la période 2022-2027.

Afin de construire avec les acteurs le futur plan régional d’actions en faveur de la filière halieutique, la Région a organisé des Etats régionaux dédiés ce 24 juin. Ils ont permis à la Région de réaffirmer son soutien à la filière et de débattre avec les acteurs afin de partager un diagnostic, des problématiques, mais aussi d’établir un bilan des difficultés et réussites rencontrées. Ces Etats régionaux, menés sous forme de tables rondes et d’ateliers, ont conduit les acteurs et la Région à fixer des ambitions communes permettant d’asseoir collectivement les fondations solides d’un plan régional d’actions. Des thématiques telles que la marque régionale, les nouvelles filières, l’innovation ou encore les attentes des jeunes générations étaient au centre de riches échanges.

La Région est fière de sa filière halieutique et s’engage aux côtés des professionnels pour préserver et développer leurs activités. Elle sera attentive à ce que la dynamique engagée se poursuive dans les mois qui viennent, à travers des engagements pris ou mis en œuvre.

Quitter la version mobile